La Tresse de Laetitia Colombani

Une couverture un peu énigmatique, pas super attrayante pour ma part, mais quel engouement sur les réseaux au moment de sa sortie ! Lors d’un weekend chez Maman, je l’ai aperçu qui trainait sur une étagère, prêt d’une tante. Je me suis dis que c’était l’occasion, il n’était pas épais et je me doutais bien avoir le temps de le terminer.                   Ce qu’on aime. J’ai beaucoup aimé de passer d’une histoire à l’autre, c’est très fluide et n’enlève rien à la compréhension de l’histoire, ça amène un rythme qui pousse à tourner les pages. La poésie qui se dégage de se récit est très agréable, ça fait régulièrement naître un sourire au coin de nos lèvres. Ce qui va me rester comme le point le plus positif de ce roman c’est le lien direct entre le titre et le récit (et oui, j’aime quand ce lien est explicite dès le début d’un roman). Je garderais en tête la belle métaphore entre les trois brins de cheveux  et le destin de ces trois femmes qui s’entrelacent aux quatre coins du monde.             Ce qu’on aime moins. Il m’aura manqué un peu plus d’introspection dans la psychologie des personnages afin de les rendre plus complets et plus vivants. Ce qui a rendu ma lecture moins prenante, c’est surtout le fait que l’on voit tout de suite comment l’intrigue va se terminer. Une fois que l’on a fait connaissance avec nos 3 héroïnes, on a aucun mal à voir où l’auteure va nous amener.             En bref, j’ai passé un agréable moment. On rit, on s’émeut, c’est plein d’espoir. Un petit livre qui se lit tout seul. Une parenthèse littéraire le temps d’un après-midi, mais n’en attendez pas qu’elle vous laisse un souvenir impérissable. On retiendra surtout un goût d’inachevé, au vu du peu de temps qu’il nous aura fallu mais surtout au vu du manque de profondeur des personnages et de l’histoire. J’aurais apprécié de mieux connaitre ses 3 femmes aujourd’hui et d’en savoir un peu plus sur leur après. Une jolie fable qui illustre poétiquement l’Effet Papillon…. Olivia. 4° de couverture : Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté. Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école. Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée. Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade. Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.
img_Logo_biographie
          Laetitia Colombani est scénariste, réalisatrice et comédienne. Elle a écrit et réalisé deux longs- métrages, “À la folie… pas du tout” et “Mes stars et moi”. Elle écrit aussi pour le théâtre. Son premier roman, La Tresse, paru en mai 2017 aux Éditions Grasset, connaît un incroyable succès. En cours de traduction dans le monde entier, il est également en phase d’adaptation cinématographique. Sources : https://www.grasset.fr/auteurs/laetitia-colombani  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :