La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez

J’ai tout de suite été intriguée par ce titre. Josef Mengele ce nom qui nous parle et en même temps dont on ne sait pas grand chose et pour beaucoup un nom lié à quelques horreurs de guerre. Mais qui se cache réellement derrière ce personnage, j’avais peut-être dans les mains une occasion d’en apprendre un peu plus.

Ce qu’on aime. L’auteur nous entraine aux côtés de Josef Mengele dans sa cavale vers l’Amérique du Sud. Dans ce roman pas d’horreurs à outrance (j’avais un peu peur de ça) mais quelques détails distillés au compte goutte sans que cela ne gêne la lecture. Olivier Guez nous dépeint la vie de ce médecin nazi avec rythme et on se représente bien ce qu’à été sa vie aux cours de son exil.

Ce qu’on aime moins. Le récit contient tout de même quelques longueurs dans certains chapitres. Il m’a manqué un peu plus de référence à l’histoire notamment afin de mieux comprendre les différentes relations entre tous ces hommes ayant fait partis des proche d’Hitler et se retrouvant dans cette Amérique latine d’après-guerre. Un petit regret aussi, je pense qu’Olivier Guez aurait pu aller un peu plus loin dans l’exploration des schémas psychologiques des personnages, cela aurait amener une plus grande profondeur à son récit.

En bref, j’ai passé un agréable moment et pu en apprendre un peu plus sur le fonctionnement de ces hauts gradés du Troisième Reich. Entre folie, désir de grandeur et conviction personnelle une plongée au coeur de la vie de ces exilés allemands qui semblent si éloignés de nous, et en même temps si proches.

Olivia.

4° de couverture. Caché derrière divers pseudonymes, l’ancien médecin tortionnaire à Auschwitz croit pouvoir s’inventer une nouvelle vie à Buenos Aires. L’Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et le médecin SS doit s’enfuir au Paraguay puis au Brésil. Son errance de planque en planque, déguisé et rongé par l’angoisse, ne connaîtra plus de répit… jusqu’à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979.Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet, trente ans durant?La Disparition de Josef Mengele est une plongée inouïe au coeur des ténèbres. Anciens nazis, agents du Mossad, femmes cupides et dictateurs d’opérette évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l’argent et l’ambition. Voici l’odyssée dantesque de Josef Mengele en Amérique du Sud. Le roman-vrai de sa cavale après-guerre.

Biograophie : Olivier Guez est un journaliste et écrivain français.Après des études à Sciences-Po Strasbourg (1992-1996) puis à la London School of Economics (1996-1997) et au Collège d’Europe de Bruges (1997-1998), il travaille comme journaliste indépendant pour plusieurs grands médias internationaux, dont le New York Times, Le Monde, le Frankfurter Allgemeine Zeitung, Le Figaro Magazine, L’Express, Le Point…Il a travaillé à Bruxelles pour “Libération” et effectué des reportages en Amérique latine, en Europe et au Moyen-Orient.Il a par ailleurs collaboré à Foreign Policy édition française, L’Arche, Transfuges, L’Histoire, Books, Le Meilleur des Mondes, Cicero, die Jüdische Allgemeine en Allemagne, Le Temps en Suisse, Gazeta Wyborcza en Pologne.Entre 2000 et 2005, il fut reporter au service Économie Internationale de la Tribune. Il réalise des enquêtes et reportages sur l’Europe centrale, l’Amérique latine, le Moyen-Orient, l’Union européenne, la géopolitique du pétrole.C’est de cette époque que date son premier ouvrage, écrit en collaboration avec Frédéric Encel, “La Grande Alliance” (2003).On lui doit notamment “L’Impossible Retour, une histoire des juifs en Allemagne depuis 1945” (2007), mais aussi un premier roman intitulé “Les Révolutions de Jacques Koskas” (2014), ainsi qu’un très stimulant “Éloge de l’esquive” (2014).Il a remporté en 2016 le prix allemand du meilleur scénario pour le film “Fritz Bauer, un héros allemand”, réalisé par Lars Kraume en 2015.Olivier Guez est finaliste du prix Landerneau des lecteurs et a reçu le prix Renaudot 2017 pour son roman biographique “La Disparition de Josef Mengele”.Après avoir vécu à Berlin, Londres, Bruxelles et Managua, il vit en France depuis 2009.

Source : https://www.babelio.com/livres/Guez-La-disparition-de-Josef-Mengele/963960?action=ajout

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *