Une balade au Pont du Gard

DSC_0139

 

Un seul mot : …. Ben en fait rien, juste le souffle coupé devant ce chef d’oeuvre !!!

 

Alors par où commencer pour vous parler de cet édifice ??

 

La construction du Pont du Gard débute vers 50 après J.C. sous le règne de l’empereur Claude, afin d’acheminer l’eau de la source d’Eure (située sous la ville d’Uzès) jusqu’à la cité nîmoise.

 

C’est une véritable prouesse technique et cela pour plusieurs raisons.

 

Tout d’abord, sa taille : il mesure 49 mètres de haut, ce qui en fait le pont-aqueduc romain le plus haut du monde (Cocorico !).

 

DSC_0038Ensuite son implantation géographique : en plein milieu d’une garrigue tortueuse et vallonnée. Le défi, dans ce cas, était de faire serpenter l’acheminement de l’eau avec un dénivelé suffisant tout au long du parcours afin qu’elle arrive à Nîmes sans problème. Défi relevé, on ne sait comment vu les moyens de l’époque. Le parcours long de 50 km affiche un dénivelé d’environ 25 cm par kilomètre, soit environ 1 millimètre tous les 4 mètres !!!

 

Et puis une dernière chose qui saute aux yeux, son incroyable état de conservation.

 

Vient maintenant le moment du petit ou plutôt du gros bémol !!

->18€ de parking par voiture et pour maximum 5 personnes et 10€ pour les piétons et les vélos ou 15€ pour 5 personnes !!

 

Alors certes pour ce prix là vous avez l’accès la visite du Monument Patrimoine Mondial et des Vestiges de l’aqueduc, l’entrée dans le Musée du Pont du Gard, l’accès à l’espace enfants ‘Ludo’, le parcours en plein air “Mémoires de garrigue”, l’entrée dans les Expositions temporaires, les animations “Garrigue en Fête”, la Mise en lumière les soirs d’été, la plage surveillée en juillet/août, le stationnement de votre véhicule…  (http://www.pontdugard.fr/fr/toutes-les-informations).

 

J’ai envie de vous dire heureusement que pour ce prix là on a droit à autre chose qu’une place de parking. Vous me direz il faut bien entretenir le site, certes mais 18€ pour permettre l’accès au site me semble un peu abusif, surtout si vous y aller juste pour profiter du site et peaufiner un peu votre culture et accessoirement votre bronzage .

 

Mais ne vous inquiétez pas, ne rayez pas le Pont du Gard de vos projets, j’ai la solution. Il DSC_0139existe de nombreux sentiers de randonnée (plus ou moins longs) qui traversent notre aqueduc. Je vais partager avec vous celui que j’ai effectué au mois de mars par une belle journée ensoleillée. La balade parcourt 7.5 kms de garrigue. Nous l’avons faite sur la journée tranquillement, en n’oubliant pas casse-croûte et bouteille d’eau que nous avons savourés au bord de l’eau au pied du pont. Toutefois si vous en avez la possibilité je vous conseillerai de faire ces randonnées hors saison estivale, d’un pour éviter les chaleurs étouffantes  et surtout afin d’éviter la cohue des touristes durant laquelle les sentiers se transforment en autoroute.

 

Pour commencer il faut vous garer dans un charmant petit village Vers-Pont-du Gard. Je vous conseille une petite aire de stationnement en face le cimetière. Je vous l’accorde il y a plus glamour pour commencer, mais le village étant fait uniquement de petite ruelle c’est la meilleure option ;).

 

Petites orchidées sauvages

Orchidées sauvages

Ensuite il faut suivre le balisage (Pas de panique en bas de page je vous donnerai un lien où tout le parcours vous sera expliqué). Au long de ce sentier vous pourrez admirer quelques merveilles de la nature (surtout au printemps). Et puis surtout après quelques instants de mise en jambes vous longerez les vestiges de l’aqueduc, qui sont malheureusement laissés à l’abandon. DSC_0010Vous pourrez dans des endroits où la végétation est un plus dégagée avoir de très beaux panoramas de la région et surtout de la ville d’Uzès.

 

DSC_0017Et puis au détour d’un buisson, le voilà qui vous saute au visage imposant et majestueux. Ne vous reste plus qu’à descendre et mettre le pied sur ces pierres déjà foulées par tant d’autres durant 2 millénaires. Prenez maintenant le temps de flâner, de lever le yeux afin d’apercevoir toutes les marques (attention pas les graffitis dévastateurs) des tacherons et celles qui ont servi de repère pour l’assemblage des pierres. Sous une des arches du pont, vous lirez très clairement une suite de chiffre romain (bien évidemment!) allant de I à X. Mais la marque qui ne manquera pas, à coup sûr de vous faire chercher la tête en l’air est celle du lièvre du Pont-du-Gard, une phrase très connue dans la région dit “Qui n’a pas vu le lièvre, n’a pas vu le Pont-du-Gard.

 

Ce lièvre, comme c’est le cas de nombreux ponts en France, est à l’origine de bien des légendes. Certes les historiens vous raconteront une version bien cartésienne selon laquelle ce bas-relief est en fait une représentation phallique, en l’honneur du dieu Priape, qui tend à protéger le site et en démultiplier sa faculté productive (il serait d’ailleurs présent sur de nombreux autres édifices). Mais, moi, ce qui m’intéresse, c’est la légende populaire !!

 

Le lièvre du Pont-du-Gard

Le lièvre du Pont-du-Gard

Le maître maçon voyant son oeuvre plusieurs fois détruite avant d’être terminée, se serait lamenté et aurait dit “Il y aurait de quoi se donner au diable!”, moment que choisit ce dernier pour se manifester. Il propose alors au pauvre homme de lui construire un pont qui tant que le monde sera monde, jamais Gardon ne l’emportera ! En échange de quoi le maçon devra lui remettre le premier être qui franchira le pont, ce qu’il accepte. Le diable ayant tenu sa part du marché, attend son dû de l’autre côté. Mais sur les conseils de sa femme, l’homme lâche à l’autre extrémité un petit lièvre. Lorsque le diable découvrit la supercherie, il jeta la bête sur l’édifice, et depuis le lièvre se voit sur le pont.

 

Profitez tranquillement du paysage, n’hésitez pas à traverser et à aller voir le panorama de l’autre côté. Ensuite vous pourrez vous installer tranquillement au bord du Gardon pour la pause déjeuner et vous détendre avant le trajet retour. Suivez bien les indication afin de prendre un chemin différent de l’aller qui vous permettra de découvrir d’autres vestiges (plus nombreux) de l’aqueduc.

 

J’espère vous avoir donné envie de découvrir ce site 😉

 

Lien vers le descriptif de la randonnée : http://pdgp.logadap.net/spip.php?article89

Lien vers la légende du lièvre : http://histoireetcivilisationdeluzege.blogs.midilibre.com/archive/2011/04/24/le-lievre-du-pont-du-gard-la-lebre-dou-pont-dou-gard.html

Olivia.

.

.

.

Bagels

Pour tous les fans de séries américaines, vous n’avez pas pu passer à côté de ces fameux petits pains ronds troués en leur milieu et que l’on garnit de toutes ces petites choses qui nous font tant envie. . .