Anti-Gaspi : le gratin de Pot-au-feu

gratin pot-au-feuAujourd’hui un petit article qui illustre un peu la chasse au gaspillage que j’essaie de faire à la maison 😉

Ceux qui me connaissent le savent bien, lorsque je me mets aux fourneaux, me vient un grand dysfonctionnement au niveau du calcul des quantités !! Ce qui fait qu’il me reste souvent des portions pour les jours d’après !! Et là problème, je ne sais pas si vous êtes comme moi mais manger pendant plusieurs repas la même chose, ça me botte pas vraiment. C’est à ce moment-là qu’il faut faire fonctionner ses méninges et jouer à Master Chef. L’épreuve sera donc : Accommoder les restes 😉

L’autre soir ma meilleure amie vient à la maison pour le dîner et quoi de mieux au moment des premiers froids qu’un bon pot-au-feu ?? Nous étions donc deux, mais dysfonctionnement oblige, on aurait pu manger à six !! Du pot-au-feu pour toute la semaine !!

Tout commence par la préparation du dit pot-au-feu. Dans cette étape, libre cours à l’imagination de chacune. Pour ma part, je fais revenir la viande (jarret avec os et paleron) avec un peu d’huile d’olive, thym, romarin et un petit cube de bouillon. Quand elle bien dorée, je couvre avec de l’eau et je rajoute mes légumes (pommes de terre, poireau, céleri, navets, carottes et un oignon). Puis je laisse mijoter, au moins deux heures trente à feux doux. Après le copieux repas, le lendemain donc, je me suis posée la question : qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de tout ces restes ??

Là les méninges se mettent en marche et tout à coup je me souviens de ce que ma maman faisaient avec les restes de viandes : un hachis parmentier. Why not !! Mais il me restait encore touts les légumes. L’idée du gratin me plaisait bien tout de même. Alors ni une, ni deux, on sort le mixeur j’ai trouvé quoi faire ;). Là rien de plus simple. On découpe très grossièrement la viande et on la jette dans le mixeur avec les légumes, puis on donne trois tours de mixeur pas plus (pour ma part j’aime bien retrouver un peu de mâche, donc je ne mixe pas trop les aliments). On verse le tout dans un plat allant au four et préalablement beurré, on recouvre de gruyère (j’ajoute un peu de son d’avoine) et au four le temps de réchauffer le gratin et faire griller le fromage.

Voilà on ne jette plus, on recycle. Vous pouvez aussi agrémenter ce plat avec une bonne petite salade. Ce petit gratin de pot-au-feu garde toutes les saveurs du plat original sous une forme différente et permet à toute la famille de régaler une deuxième fois sans avoir l’impression de manger la même chose que la veille ;).

Si vous avez d’autres idées, je suis preneuse ;).

Olivia.