Les Yeux jaunes des Crocodiles – Le film

yeux jaunes

Après de longues hésitations j’ai décidé de regarder cette adaptation du livre de Katherine Pancol, Les yeux jaunes des crocodiles. En effet après avoir lu et bien aimé le livre, j’avais un peu peur d’être déçue, comme c’est souvent le cas lorsqu’on regarde l’adaptation d’un livre en film.

Et bien résultat : bonne surprise !! Comme c’est souvent le cas il y a quelques coupes au niveau de l’histoire mais rien qui gêne à la compréhension de l’histoire, pas d’oubli de personnages importants (si si ça arrive cf Au bonheur des ogres).

  On se retrouve face à un casting assez impressionnant (Depardieu, Béart, bruel) qui dès le départ met la barre assez haut, et on n’est pas déçu, ni par eux ni par les comédiens un peu moins connus notamment Alice Isaaz. Cette jeune fille qui joue le rôle d’Hortense est le reflet exact de la jeune fille du livre. Malgré son age, elle retranscrit à merveille ce côté ado-femme fatale et impitoyable envers elle-même et les autres notamment sa mère.

Comme exprimé un peu plus haut le choix du casting de la réalisatrice Cécile Telerman est parfait. Elle réalise ici un formidable travail d’adaptation où l’on ne perd pas l’intensité des sentiments. Sans que cela ne devienne trop tortueux pour notre petite tête, on retrouve toute la complexité des rapports humains et leurs conséquences sur nos vies.

En bref, on aime beaucoup. On retiendra la cohésion entre le livre et le film et celle entre les personnages et les acteurs. On fera aussi une mention spéciale à Julie Depardieu qui est vraiment parfaite dans le rôle de Joséphine. Elle nous livre toute une palette d’émotions tellement vraies et touchantes, que pour ma part elle crève l’écran et l’on est inévitablement sous son charme.

Synopsis : Deux sœurs que tout oppose. Joséphine, historienne spécialisée dans le XII° siècle, confrontée aux difficultés de la vie, et Iris, outrageusement belle, menant une vie de parisienne aisée et futile. Un soir, lors d’u dîner mondain, Iris se vante d’écrire un roman. Prise dans son mensonge, elle persuade sa sœur, abandonnée par son mari et couverte de dettes, d’écrire ce roman qu’Iris signera, lui laissant l’argent. Le succès du livre va changer leur relation et transformer radicalement leurs vies.

 

Olivia.