Le théorème du Homard – Graeme Simsion

          Encore une fois, j’ai fait cet achat par impulsion, c’est le titre qui théorème du homardm’a accroché. Le Théorème du Homard, j’avais déjà entendu parler de cette théorie selon laquelle les homards se choisissent un partenaire et lui restent fidèles tout au long de leur vie, même s’ils viennent à être séparé. Oui j’entends déjà les violons 😉 , mais je dois bien l’avouer on reste toujours un peu fleur bleue et je me demandais dans quelle aventure ce titre allait bien pouvoir m’entraîner ??

          Dans les premières pages de ce livre, j’ai donc fait la découverte d’un personnage un peu singulier le Pr en génétique Don Tillman, légèrement névrosé, bourré de TOC avec en plus une inaptitude sociale évidente. Lors de sa conférence sur l’autisme et en particularité sur le syndrome d’Asperger, tout le monde (nous lecteurs y compris) sauf lui, fera rapidement le parallèle entre ses troubles et les symptômes qu’il décrit comme inhérent aux Aspies. Au début je me suis dit, “ça part mal, je ne vais jamais accroché avec ce mec”. Mais à la fin du j’étais sous son charme. J’ai très vite fini par trouver Don attachant. Son envie de vivre normalement une vie de famille est si fort qu’il monte tout un “projet épouse” à l’aide de son questionnaire contenant des questions toutes plus farfelues les unes que les autres, et qu’il  va adapter au fil de ses rencontres.

          L’apparition, dans sa vie tranquille et très bien rangée, de la petite Rosie, jeune femme au caractère et aux modes de vie à l’opposé de ceux de notre Pr, va bouleverser sa routine et faire démarrer l’intrigue. Lui est persuadé que c’est une prétendante qui a complètement raté ses tests pour devenir la femme de sa vie et elle n’est au courant de rien et a juste besoin de ses connaissances en génétiques pour retrouver son père biologique.

          Ensemble, ils vont vivre un tas d’aventures et des lieux ce qu’ils s’imaginaient possible. Rosie va réussir et le faire sortir de ses habitudes et de ses croyances, lui faire aimer des choses qu’il pensait sans intérêt. En résumé, elle va lui faire découvrir et aimer la vie.

          En bref, j’ai passé un super moment avec bouquin. L’écriture est fluide, on tourne les pages à la vitesse grand V. L’intrigue est simple mais efficace, Simsion arrive à nous garder en haleine jusqu’à la fin du roman. On passe par toutes la palette des émotions : on rit beaucoup, on s’attendrit, on s’agace aussi quand parfois ce bon vieux Don est trop cash dans ces propos, on est ému aussi parfois. Mais surtout c’est une belle histoire légère qui nous permet de réfléchir sur notre façon d’aborder la différence de l’autre de l’apprivoiser, pour enfin la comprendre et vivre à ses côtés.

Olivia.

 

4° de couverturepeut-on trouver une épouse sur mesure ? Le professeur de génétique Don Tillman, génie des sciences, mais absolument inapte à vire en société, en est persuadé. Pour mener à bien son “projet épouse”, il met au point un questionnaire extrêmement détaillé lui permettant d’éliminer les candidates qui ne répondent pas à ses exigences. Et celles-ci sont nombreuses, car pour Don la femme idéale ne doit pas : fumer, être végétarienne et aimer la glace à l’abricot, se lever après 6 heures. Mais elle doit faire du sport, être ponctuelle, accepter le système de repas normalisé qui prévoit homard au dîner le mardi soir. S’il y a bien une personne qui ne remplit aucun des critères établis, c’est Rosie Jarman, étudiante le jour et barmaid la nuit, dont la vie est aussi désordonnée que celle de Don est méthodiquement organisée….

 

img_Logo_biographie

Graeme Simsion est un auteur australien de pièces de théâtre, de nouvelles et de scénarios. Le théorème du homard, son premier roman, a obtenu le Victorian Premier’s Literary Award, un prix décerné chaque année à un manuscrit inédit, ainsi que le Australian Book Industry’s General Fiction Book of the Year, prix du meilleur roman de fiction. L’effet Rosie, la suite de ce premier opus paraît en 2015.

Laisser un commentaire